Un « nouveau David », le rêve perdu des huguenots français (II)

Redoutée par Calvin, la multiplication des Eglises réformées dans le royaume suscite un enthousiasme grandissant, notamment chez Théodore de Bèze. On perçoit cet immense espoir dans sa correspondance. Pour lui, le mouvement engagé est irrésistible. En 1565, on le voit saisi par ce fol espoir d’un basculement du Royaume dans le camp de la vraie... Lire la Suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑