Votre été 2021 au Musée du Désert

Découvrez ou redécouvrez le Musée du Désert

Situé à proximité d’Anduze, au cœur des Cévennes méridionales, le Musée du Désert est le premier des musées d’histoire du protestantisme en France. 

Il s’est tout récemment agrandi avec l’ouverture de quatre salles majeures abordant successivement la naissance de la Réforme protestante (1517), les guerres de religion (1562-1598), l’édit de Nantes (1598) et sa révocation (1685). Puis, dans le cadre de la maison natale du chef camisard Rolland (1680-1704), et de ses dépendances, le musée présente un ensemble unique de tableaux, d’objets et de documents évoquant le temps du « Désert » : la clandestinité et la résistance des protestants français, dont la religion a été interdite pendant plus d’un siècle (1685-1789).

Le musée est ouvert, dans le respect des règles sanitaires en vigueur, tous les jours du 1er juin au 30 septembre 2021, de 9 h 30 à 18 h 30

Participez à un atelier d’imprimerie

Pas de Réforme protestante sans l’imprimerie. En plein essor au XVIe siècle, cette technologie moderne a permis la diffusion à grande échelle des idées nouvelles et des bibles traduites en langue vulgaire. Pour faire revivre cette histoire, le Musée du Désert accueille une réplique – grandeur nature – de la presse de Gutenberg, et la met en marche. Venez vous initier au travail de l’imprimerie lors d’ateliers organisés chaque mardi à 16 h 30 et vendredi à 10 h 30. Sur inscription (04 66 82 02 72). Nombre de places limitées.

Visitez les expositions temporaires

Jacques Clauzel : Un art du doute – Élevé dans une famille protestante cévenole, peintre, mais aussi graveur, photographe, auteur de livres d’artiste et poète, Jacques Clauzel s’intéresse essentiellement à ce qui peut faire écho entre le visible et un invisible. Un art qui fuyant tout flamboiement se construit au travers de moyens pauvres. Un art qui, refusant d’apporter réponse, préfère, au contraire, générer questionnement. Un art du doute.

La mission populaire, exposition conçue et réalisée par l’Atelier Grizou (30120 Le Vigan).

Assistez à un spectacle

Vendredi 16, samedi 17 et dimanche 18 juillet, le Musée du Désert accueille pour trois soirées exceptionnelles un grand spectacle Son & lumière : 60 acteurs, 300 figurants, 60 choristes participeront à la grande fresque historique retraçant les 500 ans du protestantisme, De Martin Luther à Martin Luther King. Pour les réservations : https://www.lutheralutherking.com/

Revivez l’atmosphère d’une assemblée interdite

Samedi 24 juillet Assemblée nocturneau Mas Soubeyran

Cultevers 21 h 30,à la tombée du jour, dans l’atmosphère des assemblées clandestines, de nuit, au temps du « Désert », avec l’ensemble des communautés protestantes du secteur. La prédication sera donnée par le pasteur Christophe Granade (EpudF, Uzès).

Les mercredis du Musée du Désert

Mercredi 28 juillet, à 18 h30 : La Commune et L.-N. Rosselpar Nicolas Cadène.

Mercredi 4 août à 18 h 30 : Vaudois du Piémont, Cévenols huguenots : les affinités électives

Deux minorités religieuses arc-boutées dans leurs vallées ont résisté des siècles durant. Janavel/Roland ; Glorieuse Rentrée/Camisards ; Torre Pellice/Musée du Désert… Le tout magnifié par deux pasteurs-historiens-poètes, filleuls de Michelet : Muston et Peyrat. Patrick Cabanel, directeur d’études à l’EPHE, partira à la rencontre de ces deux « Israëls » métaphoriques, Alpes et Cévennes, dont les destins offrent de fascinantes similitudes. 

Mercredi 11 aoûtà 18 h 30 : Concert donné par l’ensemble Dodéka.

Ce jeune ensemble, composé de 12 musiciens à cordes, issus des grands orchestres de France et d’Europe, nous proposera un programme réunissant Wolfgang Amadeus Mozart (Divertimento K 136 pour cordes en ré majeur) et Max Bruch (Sérénade pour orchestre à cordes d’après des mélodies suédoises). 

Mercredi 18 août, à 18 h 30 :Le Languedoc dans la tourmente révolutionnaire

par Nelly Duret, historienne, avec la participation musicale de Lou Dufoix (violoncelle), Herng-Yu Elen Pan (contrebasse et piano), Lilas Réglat (contrebasse) et Violaine Willem (violon alto), anciennes élèves des conservatoires nationaux supérieurs de musique (Lyon et Paris) et en résidence musicale en Cévennes, qui interprèteront la sonate en sol majeur BWV 1027 de Jean Sébastien Bach, le Requiem de David Popper op. 66, ainsi qu’une œuvre de Georg Friedrich Haendel. 

Assemblée du dimanche 5 septembre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :