Les naufragés, recueil choc sur l’odyssée des réfugiés africains

Étienne Dubuis, journaliste suisse, réunit les témoignages d’hommes, de femmes et d’enfants, chrétiens ou musulmans, originaires d’Afrique de l’Ouest, qui ont fui leur pays natal pour différentes raisons : guerre, tyrannie, pauvreté ou coutume locale oppressante (ce dernier aspect, moins connu, est très intéressant).

Commandez sur Librairie Jean Calvin.fr

Dans l’introduction, l’auteur explique sa méthode de travail, Il a interrogé des personnes nouvellement arrivées en Sicile, tout juste débarqués de Libye. Ils s’est intéressé aux migrants arrivés en Europe après la chute de Muammar Khadafi, au cours de l’été 2011. Il a voulu faire connaître l’histoire de ces personnes en particulier ,« assimilés à des migrants économiques » qui suscitent peu d’empathie « comparés aux rescapés de guerre médiatisés comme les Syriens ».


Les récits sont très divers, car bien sûr chaque situation est différente, mais il y a pour tous des étapes bien précises, réparties en sept chapitres : le départ, le Sahel, le désert, les oasis, le Maghreb, Tripoli, la Mer.


Nous découvrons d’abord les raisons du départ (pauvreté, guerre, rejet de la famille, etc.). Puis le voyage, dans des conditions terribles, l’arrivée en Libye et le départ sur l’eau. Les récits s’achèvent dans les eaux internationales à l’arrivée des bateaux de sauvetage. J’ai été très marquée (même choquée) par ces récits de survivants ; je ne connaissais pas sous ce jour, et avec ces détails, les conditions atroces de ce voyage. On prend connaissance avec cette lecture des méthodes des policiers corrompus qui forment des barrages tout au long du voyage, l’appât du gain qui décide de la vie ou de la mort des voyageurs. On découvre avec horreur le business fait par les coxeurs (les passeurs) aux dépens de ces malheureux. Ce livre est important car il rend compte d’un phénomène actuel si important, et pourtant si mal connu (ou surtout si mal compris !). Car nous croisons ou nous connaissons de plus en plus de personnes concernées par cette odyssée douloureuse. 

Claudie Béziau

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :