Deux peintres au refuge – Artistes juifs dans les Cévennes (1942-1944)

En faisant des recherches pour la somme qu’il a consacrée au sauvetage des Juifs en Cévennes (Nous devions le faire…), Patrick Cabanel a découvert deux peintres cachés : Leo Maillet et Jacob Barosin.

Leurs parcours remarquables, qui commencent avant la guerre et se poursuivent au-delà, ont donné à l’historien l’idée d’une exposition avec différents musées (Camps des Milles, Musée du Désert, etc.). Progressivement, de connivence avec Yann Cruvellier (des éditions Alcide), le catalogue prévu pour accompagner l’exposition devient un véritable livre. Le récit commence en 1933 avec l’exil des artistes juifs allemands : à travers Maillet et Barosin, le lecteur revit un moment bien plus vaste et dramatique de l’histoire et de l’histoire de l’art. Récit chaotique, de clandestinité, de peur et d’espérance, qui montre la fragilité du refuge, mais finira bien pour les deux protagonistes !

Les oeuvres, saisissantes, et remises en perspective par l’historien, sont reproduites avec la très grande qualité que l’on reconnait aux éditions Alcide. Du beau travail!

En plus de l’histoire des Juifs d’Europe et de l’histoire de l’art, les peintures de Maillet et Barosin témoignent d’un moment particulier de l’histoire des Cévennes. Ils donnent à voir une Cévennes disparue, un pays traversé par une ligne de chemin de fer très active, des hameaux peuplés, des  vues et des travaux oubliés…

Commandez sur Librairie Jean Calvin.fr!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :