La quête de Josef Ben-Eliezer

« Je cherche la fraternité. Je cherche une réponse à la souffrance de l’humanité. Je cherche ardemment, et pour cette cause, je suis prêt à donner ma vie. Quand bien même je ne vivrais la réponse à cette question qu’un bref instant, cela me suffirait. » 

Josef Ben-Eliezer

 

Achetez sur Librairie Jean Calvin.fr!

Ce témoignage ressemble davantage à un roman d’aventure qu’à une vie réelle. Pourtant cette histoire est vraie. Josef Ben Eliezer nous livre dans ce petit recueil la quête de sa vie, « sa recherche », comme il l’appelle. C’est cette motivation profonde qui le conduit dans une véritable épopée, un parcours bousculé.
Né a Francfort de parents juifs polonais, il grandit entre la Pologne et l’Allemagne, et est éduqué dans ces fameux petits shtetls de Pologne où sont nés Chagall et bien d’autres. Ses parents pratiquant un judaïsme orthodoxe, il fut baigné dans cette riche culture yiddish ponctuée par les fêtes, la vie de la communauté et les pogroms.

Sa vie bascule lors de l’invasion de la Pologne par l’Allemagne. Sa famille est persécutée car juive est chassée par les Allemands et contrainte de se réfugier en URSS. Enfermés dans les abominables camps de Sibérie, Josef et sa famille connaissent la faim et la maladie. Une fois libérés, ils passent en Ouzbékistan où des juifs de Boukhara les accueillent. Mais, là encore, ces immigrés qui cherchaient refuge vivent dans des conditions dramatiques. Les Nacht traversent ainsi des difficultés sans nombre et Josef, ainsi que ses frères et sœurs, sous l’égide du gouvernement Polonais, sont placés dans un orphelinat.
Après un long périple a travers le Turkménistan et l’Iran, Josef arrive à l’âge de 14 ans en Palestine mandataire. Envoyé dans un moshav (village coopératif), il apprend le travail agricole et une autre vie débute pour lui. Mais la guerre le rattrape une fois encore. Fin 1947 est voté le plan de partage de la Palestine, suivi de la création de l’État d’Israël en mai 48. Le jeune homme s’engage rapidement dans la Haganah, l’armée juive clandestine qui lutte pour l’indépendence de l’État contre les armées britannique et arabe. Dans sa volonté de se battre pour un idéal de justice et de liberté, il va jusqu’à travailler pour des groupes extrémistes comme le groupe Stern.
Se vouant à cette guerre, Josef est profondément troublé par la souffrance et la mort auxquelles il est confronté. Sa conscience est vivement touchée. Cette volonté de faire justice qui le hante le conduit à fréquenter divers groupes marxistes/leninistes.

Après cette jeunesse chaotique et une longue errance, le parcours de Ben Eliezer s’arrête au Bruderhof, une communauté chrétienne d’inspiration anabaptiste, qui pratique le partage des biens. En y faisant divers séjours, il y découvre ce qu il recherche depuis toujours : un endroit où les hommes ne se déchirent pas entre eux, ou les conflits cessent et où une véritable fraternité est vécue. C’est dans ce centre chrétien qu’il connait la paix véritable en acceptant Jésus Christ comme sauveur.

J’ai trouvé ce petit témoignage assez impressionnant, dans le sens où son narrateur est poussé par un idéal de justice, par une volonté de vivre en paix et libre. En cherchant intensément une consolation et une réponse à la souffrance, il est conduit à découvrir où se trouvent les réponses. C’est un livre que je conseille particulièrement aux jeunes et aux adolescents, pour son intérêt historique et existentiel.

Nathanaël Graveleau

Josef Ben-Eliezer, Ma quête, Plough Editions, 2007/2015, 9€

Site du Bruderhof : https://www.bruderhof.com/fr/notre-foi/notre-parcours

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :