L’archipel français : les mutations contemporaines au scalpel

Achetez sur Librairie Jean Calvin.fr!

Dans cet essai très éclairant, Jérôme Fourquet, analyste politique et directeur du département Opinion à l’IFOP, fait l’inventaire des forces qui travaillent et divisent la société française jusqu’à sa dislocation. Ce que nous avons en commun est de plus en plus réduit : voilà un livre pour prendre la mesure des mutations que nous vivons… Michel Beressnevitch a lu pour vous L’archipel français.

 

Grâce à sa maitrise de la science statistique et aux nombreuses analyses chiffrées à sa disposition (ou qu’il a lui-même suscitées) Jérôme Fourquet décrit à partir de bases statistiques fiables l’évolution anthropologique et l’éclatement culturel et politique de la France, depuis les années 60 jusqu’à l’heure des gilets jaunes.

 

Son approche mêle l’analyse géographique via la cartographie et l’analyse sociodémographique au travers de multiples sondages qui rapprochent la sphère individuelle et familiale et l’observation des tendances de fonds culturelles et démographiques. Pour ce faire, l’auteur s’appuie en particulier (mais pas exclusivement) sur l’étude des noms de personnes (surtout l’analyse des prénoms) qui permet l’analyse profonde des comportements et mentalités d’une nation (fichier de l’INSEE comportant depuis 1900 les prénoms donnés à 83 millions de nouveaux nés, listes électorales, données de l’Education Nationale, etc..). A partir des sources fournies par la presse régionale, l’auteur retrace aussi l’histoire de plusieurs communes et départements affinant son diagnostic sur l’état et l’évolution du tissu sociologique français.

 

Sur ces bases, son diagnostic est sans appel : « En quelques décennies, tout a changé. La France, à l’heure des gilets jaunes, n’a plus rien voir avec cette nation une et indivisible structurée par un référentiel culturel commun. » …. « C’est un archipel d’îles s’ignorant les unes les autres qui se dessine sous les yeux fascinés du lecteur ».

 

Jérôme Fourquet illustre son propos par des analyses chiffrées éclairantes sur la marginalisation des matrices catholique et républicaine (ainsi que la quasi disparition du parti communiste), la sécession des élites, l’autonomisation des classes populaires, l’instauration d’une société multiculturelle de fait et la dislocation des références culturelles communes (illustrée par la spectaculaire diversification des prénoms). Il remarque notamment combien notre relation au corps a changé (la diffusion du tatouage et de l’incinération en témoigne) ainsi que notre rapport à l’animalité (le véganisme en donne la mesure). On assiste à l’effacement progressif de l’ancienne France.

 

L’ouvrage « truffé » de cartes, tableaux et graphiques originaux se lit comme un journal. Le quotidien du temps présent est apprécié à l’aune des évolutions qui le déterminent.

 

Ce livre permettra d’aborder les sujets de société comme la PMA, le Mariage pour tous, le poids de l’immigration, l’ethnographie des « quartiers » etc. d’une manière informée quant à l’opinion de nos concitoyens : selon leur classe d’âge, leurs origines, leur degré d’instruction, etc. En deux mots : ne pas « parler en l’air » par approximations, suppositions ou ressenti personnel mais, autant que faire se peut, selon des données vérifiées.

 

Je cite des intitulés de paragraphes propres à susciter notre vif intérêt :

« -De la messe à IKEA, la banalisation du jour du Seigneur.

-Le déclin du prénom Marie comme symptôme de déchristianisation.

-Une décrispation rapide de la société sur l’homosexualité.

-Choix des prénoms et printemps breton.

-Le développement du hors contrat comme symptôme de la sécession des élites.

-Recomposition du paysage idéologique et électoral

Michel Beressnevitch

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :