Christianisme et paganisme du IVe au VIIIe siècle

Comment le monde romain est-il passé du paganisme au christianisme ? Cette mutation a-t-elle été aussi complète et profonde que l’a prétendu la religion « victorieuse » ?

 

L’histoire des premiers siècles du christianisme est souvent associée aux images de martyrs mis à mort pour leur foi, mais la lecture de l’ouvrage de Ramsay MacMullen nous fait aussi découvrir une histoire plus riche et plus nuancée du christianisme naissant.

L’auteur, spécialiste de renommée mondiale de la fin de l’Empire romain, nous fait découvrir un christianisme qui s’implante au sein d’un Empire imprégné par le paganisme et qui a entretient des relations complexes avec cette diversité de croyances. Le règne de Constantin scelle ensuite la fusion de l’Etat et du christianisme. Ces deux aspects vont modifier la nature du christianisme et le conduire à se dénaturer par rapport à l’église primitive du 1er siècle.

L’histoire du christianisme abordée dans cet ouvrage se focalise sur 4 siècles et met en évidence la destinée d’une église persécutée qui va devenir elle-même persécutrice, cherchant à faire ployer les peuples par l’épée et par des lois restrictives à l’encontre de ceux qui ne croient pas. D’un autre côté, la persistance des croyances traditionnelles va aboutir à des amalgame ; ne pouvant les éradiquer, le christianisme va les acclimater.

Un point particulièrement intéressant de cet ouvrage est de montrer comment le christianisme devenu conquérant s’éloigne rapidement de son message initial. Cette dérive se manifeste dans les exactions menées au nom de l’Evangile à partir du moment où le christianisme est associé au pouvoir temporel. Le but est alors de « …débarrasser le monde des mécréants » (p.53). Les difficultés sont réelles dans les relations avec le monde païen, obligeant le christianisme a osciller entre des mesures radicales (l’iconoclasme, qui a aussi conduit à la destruction de monuments, ou encore la discrimination des païens dans l’obtention des postes à responsabilité) ou a laisser pénétrer, par porosité, des coutumes païennes (particulièrement dans le domaine du culte aux morts) qui y gagnèrent une « signification » chrétienne ! L’auteur traite aussi de la naissance des cultes des saints et des martyrs, de la profusion des miracles qui nourrissent la fibre mystique, etc.

Au-delà de l’aspect purement historique et culturel sur la place du paganisme dans l’Empire romain, sa place dans les diverses sphères de la société et son influence sur les masses, cet ouvrage peut nous mener à réfléchir sur un certain nombre de points : quelle est la motivation des chrétiens qui se lient au pouvoir politique pour exercer une influence sur la société ? Le christianisme doit-il exercer son influence sur le monde pour en réformer le fonctionnement ? Ce que l’on nomme le folklore, ou la culture populaire, doivent-ils être utilisés en vue de porter un témoignage qui serait plus audible dans un monde qui ignore la foi chrétienne?

La lecture de cet ouvrage assez court (243 pages) mais muni d’un appareil de notes et d’une bibliographie importante reste assez dense car les données historiques sont très nombreuses, les références à la culture latine et helléniste pléthoriques. Le lecteur pourra peut-être même ressentir de la part de MacMullen un à priori négatif vis-à-vis du christianisme, dont il dresse finalement un portrait très sombre.

Pour ceux qui souhaitent découvrir l’histoire du christianisme naissant l’ouvrage paru chez Farel « histoire des chrétiens » sera une bonne introduction résumant de manière abordable et didactique l’histoire tumultueuse de la chrétienté.

G.G.

Achetez sur Librairie Jean Calvin.fr!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :