(Conférence) Les soldats indigènes dans la Grande Guerre

Capitole – Alès

Vendredi 19 octobre 2018 – Jean-François Zorn, historien

Les soldats indigènes dans la Grande Guerre

Patriotisme colonial et matrice de l’immigration contemporaine

Soldats Malgaches, Tahitiens et Canaques au Foyer du soldat de Menton

Pendant la Première Guerre Mondiale, la France eut recours aux soldats indigènes de ses colonies. Elle pensait que cette « Force noire » (Colonel Mangin) de 570.000 hommes, dont près de 10% furent tués au Front, augmenterait les chances de victoire des Alliés. Il n’en fut rien malgré le sacrifice de ces hommes pour la « mère patrie » qu’ils découvraient. Leur recrutement sur place auquel, non sans peine, les autorités religieuses participèrent, et leur accueil en France, par les Églises notamment, permit néanmoins à la nation de découvrir des sujets et des frères dont ils ne connaissaient la vie et le visage qu’à travers la littérature exotique, coloniale et missionnaire. Le conférencier, s’attachera à montrer en images en quoi cette venue massive des soldats indigènes en France constitue la première vague de l’immigration contemporaine provoquée, avec son cortège de questions désormais récurrentes : entre l’accueil et la surveillance, la reconnaissance et le rejet, le multiculturalisme et le nationalisme, quelles leçons tirer de l’expérience de l’engagement des Africains, Malgaches, Tahitiens, Canaques et Asiatiques dans les combats de 1914-1918 ?

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :